Retour aux actualités

La maintenance prédictive est-elle réellement une nouvelle tendance de la maintenance ?

On connait la maintenance curative (réparer un équipement lorsque celui-ci est en panne), la maintenance préventive (contrôles périodiques des équipements), mais un peu moins la maintenance prédictive. Et pourtant, si cette dernière fait de plus en plus parler d’elle, elle n’est pas nouvelle.

Il ne s’agit pas d’une maintenance qui prédit l’avenir ! Le terme « prédictive » est l’anglicisme de « prévisionnelle » (Norme NF 13306 – Terminologie de la maintenance). Son principe est d’être en mesure de prévoir, et donc de programmer la gestion des problèmes. En effectuant la maintenance au bon moment, on ne subit plus les pannes et autres désagréments !

Comment ça marche ?

 

La maintenance prédictive, ou maintenance prévisionnelle, se base sur les faits et sur une surveillance méthodique et assidue des équipements. En surveillant et en analysant l’évolution d’une machine ou d’un composant, il est possible de programmer une intervention au moment le plus approprié : ni trop tôt (pour réduire les coûts), ni trop tard (pour éviter les pannes).

 

Si certaines méthodes nécessitant l’intervention et l’expertise de l’homme sont utilisées depuis longtemps, l’arrivée des capteurs connectés a amplifié le développement de la maintenance prévisionnelle. Les capteurs connectés ayant, en effet, l’avantage de transmettre les informations en direct.

 

Voici quelques exemples de techniques qui ont fait leurs preuves, mais aussi des exemples de maintenances connectées :

 

  • pour surveiller les échauffements d’une armoire électrique, il est possible d’utiliser une caméra infrarouge afin de détecter les zones éventuelles d’échauffements. En cas d’anomalie constatée, le service maintenance peut intervenir avant même la panne ou le dysfonctionnement.

Infrarouge maintenance predictive

  • en analysant les composants d’échantillons d’huile prélevés sur les organes sensibles d’une machine, il est possible d’éviter les mauvaises surprises (usure anormale, casse, arrêt de la production...). Les centaines de litres d’huile ne sont plus changées systématiquement si celle-ci est encore bonne.
  • linstallation de capteurs sur les canalisations permet de mesurer les variations du débit d’air. Il est ainsi possible de repérer les dysfonctionnements pour prévenir les incidents et intervenir au bon moment.
  • les infrastructures ferroviaires doivent faire l’objet d’une maintenance régulière, car il est préférable d’éviter les interruptions de trafic imprévues. En surveillant, à l’aide de capteurs connectés, l’usure et la température des rails, les points de soudure…, la maintenance prédictive permet de programmer les interventions et d’allonger la durée de vie des infrastructures. En cas de problème, des alertes sont émises en direct aux conducteurs de trains.

maintenance ferroviaire

Pour une maintenance prédictive connectée, un système d’alerte avec des caméras, des capteurs,et/ou un système de supervision, doit être installé sur les différents organes sensibles des équipements. Les capteurs permettent, par exemple, d’analyser le niveau de vibration, le niveau d’huile, ou la température, pour connaître en direct les conditions réelles d’utilisation. Si l’une des mesures atteint un niveau critique, une alerte permet de déclencher l’intervention d’un technicien et évite la panne.

 

La collecte et l’analyse des données provenant de différentes sources permettent donc de déterminer les facteurs de probabilité d’un défaut ou d’une usure. Le flux de production n’est pas freiné, l’arrêt non planifié est évité, et la productivité n’est pas impactée, elle est même optimisée. Les avantages sont nombreux : maîtriser l’arrêt des machines, augmenter leur durée de vie, diminuer les stocks..

GMAO et maintenance prévisionnelle / prédictive, est-ce compatible ?

 

Pour mettre en place une maintenance prédictive connectée, plusieurs logiciels reliés aux capteurs permettent aux techniciens de contrôler et d’intervenir sur les machines. Le rôle de la GMAO est de communiquer les informations avec précision, et de déclencher un ordre de maintenance en cas d’anomalie.

La GMAO permet la gestion de la maintenance de manière corrective, curative et préventive. Elle est donc indispensable à la mise en œuvre d’une maintenance prédictive. En conjuguant supervision, objets connectés, outils de maintenance et d’analyses, il est possible de déclencher un ordre de maintenance dès le premier défaut constaté sur un élément ou une machine.

La participation de l’humain reste essentielle dans le bon fonctionnement d’une maintenance prédictive. Lorsqu’une alerte est émise, il est toujours nécessaire qu’un technicien du service maintenance soit en mesuGMAO-mainti-gestion-maintenancere d »intervenir rapidement.

Notre logiciel Mainti4 évolue en permanence selon les nouveaux besoins rencontrés dans les métiers de la maintenance. Notre solution GMAO vous permettra de définir un plan de maintenance préventive et prévisionnelle rigoureux, lié à des rappels et des alertes automatiques.

Il est aussi possible de l’interfacer avec les différentes solutions évoquées précédemment afin de faciliter les remontées d’informations et appliquer une maintenance prédictive efficace.




La maintenance prédictive n’est donc pas une découverte dans le monde de la maintenance, et elle a depuis longtemps fait ses preuves dans l’industrie.

Utiliser le terme « prédictif » au lieu de « prévisionnel » est plutôt une tendance marketing que technique. Il faut cependant y voir aussi une réelle évolution des méthodes de travail avec l’émergence des capteurs connectés, des outils de GMAO mobiles, de l’intelligence artificielle… Si son installation nécessite préparation et méthode, la maintenance prédictive devient un atout concurrentiel grâce aux avantages financiers mais aussi écologiques qu’elle engendre.

La maintenance prédictive / prévisionnelle connectée est, et sera, un incontournable de l’industrie du futur.